Ancien forum du PCQ Index du Forum Ancien forum du PCQ
Ancien forum du PCQ
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Ça chauffe en Amérique Latine

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Ancien forum du PCQ Index du Forum -> Discussion Générale
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Alex



Inscrit le: 13 Mar 2008
Messages: 65

MessagePosté le: 12/09/2008 03:08:26    Sujet du message: Ça chauffe en Amérique Latine Répondre en citant

L'article est de Radio Canada.

Citation:
Le président du Venezuela, Hugo Chavez, a ordonné jeudi, lors d'une manifestation publique, que l'ambassadeur américain à Caracas quitte le pays d'ici 72 heures. Cette mesure a été adoptée en solidarité avec la Bolivie, qui a également expulsé mercredi le représentant des Américains à La Paz.

Hugo Chavez est un proche allié du président bolivien, Evo Morales. Jeudi, au cours d'une réunion publique, il a menacé de suspendre les fournitures de pétrole vénézuélien aux États-Unis si Washington agresse le gouvernement bolivien. Il s'agit de son principal client et du cinquième fournisseur de brut aux États-Unis.

De plus, il a déclaré dans un message télévisé que même s'il voulait la paix, il serait autorisé à intervenir en Bolivie si jamais il y a avait une tentative de coup d'État dans ce pays.

Si Evo était renversé ou tué, qu'ils sachent, les putschistes de Bolivie, qu'ils m'ont donné le feu vert pour soutenir tout mouvement armé.

— Hugo Chavez

Réaction américaine

Plus tôt jeudi, la tension a monté d'un cran entre la Bolivie et les États-Unis. Les Américains ont décidé d'expulser à leur tour l'ambassadeur bolivien qui est dans leur pays.

Le porte-parole du département d'État américain, Sean McCormack, a déclaré que son pays décidait d'expulser l'ambassadeur de Bolivie à Washington en réponse à l'ordre d'expulsion, la veille, de leur ambassadeur à La Paz.

En réponse à une décision gratuite et conformément à la Convention de Vienne, nous avons officiellement informé le gouvernement bolivien de notre décision de déclarer l'ambassadeur Gustavo Guzman persona non grata.

— Sean McCormack

Des accusations

Mercredi, le ministre bolivien des Affaires étrangères, David Choquehuanca, avait annoncé que l'ambassadeur américain en Bolivie, Philip Goldberg, disposait de 48 à 72 heures pour quitter le pays. Il en a été officiellement informé jeudi matin dans une communication simultanée à La Paz et à Washington.

Les Américains sont accusés par le gouvernement du président socialiste Evo Morales d'encourager les manifestations contre le gouvernement. Elles ont éclaté cette semaine dans plusieurs régions du pays.

L'ambassadeur américain, Philip Goldberg, est accusé d'alimenter la division et le séparatisme en Bolivie. Il s'agit de la raison évoquée pour le renvoyer du pays.

Quatre des neuf départements du pays, les plus riches en hydrocarbures, réclament une autonomie régionale et s'opposent aux projets de réforme du président Hugo Chavez. (sic)*

Violences

Depuis mardi, des manifestations, sporadiques mais violentes, ont éclaté dans les provinces de Santa Cruz et de Tarija. Ce sont notamment des groupes étudiants qui montrent leur soutien aux gouverneurs autonomistes de ces régions.

Jeudi, ces heurts se sont poursuivis entre partisans du gouvernement socialiste et militants d'opposition. Au cours de cette journée, ils ont fait au moins huit morts et des blessés dans le département de Pando, situé dans le nord du pays.

Selon un membre du gouvernement, des militants de l'opposition ont abattu sept agriculteurs dans la région amazonienne de Pando. La huitième victime est un employé du gouvernement régional.

Pour le gouvernement de gauche d'Evo Morales, ces violences sont fomentées par des responsables de l'opposition de droite, qui contrôle quatre des neuf régions du pays.


* Evo Morales est président de la Bolivie et non Hugo Chavez, qui lui est président de la République du Vénézuéla. Maudit botchage journalistique.



Jusqu'a maintenat les forces policières tentent d'éviter les affrontement, pour ne pas que la situation ne dégénère. à noter que tout les morts sont du côté des socialistes, cela montre que les socialistes, eux, s'abstiennent de tuer comme première réaction. Les paramilitaires fascistes encouragé pas les É-U tentent de plonger l'Équateur dans la guerre civile. Une Révolution Pacifique et socialiste qui fonctionne, comme au Vénézuéla, voilà pourquoi les impérialistes américains tente de faire tomber le gouvernement bolivien. À bas L'hégémonie américaine! Vive les Révolutions Bolivienne et Vénézuéliennes!!!
_________________
« Est-ce que la paix est une utopie?

Oui, peut-être, mais cela n'empêche pas qu'il faut sans relâche poursuivre cet objectif» Françoise David.

Cela s'applique aussi à d'autres concepts.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: 12/09/2008 03:08:26    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Ancien forum du PCQ Index du Forum -> Discussion Générale Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
subRebel style by ktauber
Traduction par : phpBB-fr.com